Un compte maîtrisé, un budget audacieux : Engis s’inscrit dans la modernité !

Le compte 2018 se clôture avec un boni au service ordinaire de 134.025,93€ et un résultat comptable de 229.629,67€.

Ce résultat, tenant compte d’un approvisionnement du fonds de réserve ordinaire de 300.000€, se retrouve légèrement supérieur à 2017, et en nette progression par rapport à 2015.

Ce boni, déduit d’une gestion prudente, est obtenu principalement par une maitrise des dépenses. En effet, les dépenses de fonctionnement ont été maîtrisées, notamment en matière de téléphonie ou de consommations énergétiques.

L’effort sera maintenu au niveau de la législature puisque le Conseil communal, en adoptant cette première modification budgétaire s’inscrit dans le cadre d’une rationalisation des dépenses, notamment celles respectueuses de l’environnement. On épinglera notamment le souhait de s’inscrire dans le remplacement des ampoules classiques par du LED sur le territoire communal.

Epinglons également la maîtrise de la dette et des charges d’emprunt. Une gestion active de cette dette a permis à la commune de réduire les charges, et, par conséquent d’améliorer la trésorerie de la commune, véritable talon d’Achille depuis de nombreuses années. Concernant ce point, le bourgmestre, Serge Manzato, nous livre que « effectivement, la trésorerie mobilise toutes les attentions, mais que la situation se révèle moins préoccupante qu’au cours des dernières années. Nous y travaillons, la barre se redresse progressivement ».

Au-delà de cette gestion financière qui semble prendre une belle tournure, la commune d’Engis dévoile les investissements qu’elle souhaite entreprendre au cours de l’année.

Notons notamment le souhait de la commune de s’inscrire dans l’ère numérique en donnant l’accès au wifi gratuit dans les bâtiments communaux. Le citoyen sera également au coeur de l’envie commune par l’inscription d’un budget participatif et le développement d’une plateforme citoyenne.

Engis se montre également sensible en matière environnementale. Différents sites sont retenus pour l’enterrement de bulles à verres, le matériel phyto devra être acquis afin de permettre une gestion différenciée des espaces verts et des rénovations en matière d’isolation de toitures des écoles sont prévus au niveau budgétaire.

Enfin, en matière de sport, la commune s’inscrit dans le « courant » : un terrain de paddle est, en effet, prévu sur les terrains du Mosa.

Gageons que ce compte et ce budget attestent d’une audace dans la maîtrise !
Actions sur le document