Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Cadre de vie / Actualités / 4 000 km de haies et/ou 1 million d'arbres pour la Wallonie

4 000 km de haies et/ou 1 million d'arbres pour la Wallonie

La campagne « Yes We Plant » sera lancée ce vendredi 20 novembre par Céline Tellier, Ministre de l’Environnement en Wallonie, qui diffusera une courte vidéo sur les réseaux sociaux.

 

Dans cette vidéo, la Ministre plantera un arbre et tend sa bêche aux entreprises, citoyens, écoles, communes et agriculteurs. Elle les appellera à relever le défi de planter et de faire augmenter le compteur du site yesweplant.wallonie.be.

 

Vouloir planter 4 000 km de haies ou 1 million d’arbres avant la fin de la législature, un pari fou ?

C’est pourtant l’objectif fixé par le Gouvernement de Wallonie aux citoyen.ne.s, associations, agriculteurs.trices, entreprises, écoles et organismes publics. Des centaines de participants ont déjà décidé de s’engager pour sauver la biodiversité en Wallonie. Planterez-vous des haies ou des arbres. Serez-vous des leurs ?

La Wallonie soutient la plantation de haies vives, de taillis linéaires et d'alignements d'arbres. L’entretien des arbres têtards et la plantation d’arbres fruitiers sont également subventionnés. Vous trouverez sur le site yesweplant.wallonie.be toutes les informations pratiques pour participer à cet élan vert.

Vous avez récemment enfilé vos bottes et planté sur votre terrain ? Parlez-leurs de votre réalisation.
Vos plantations seront ajoutées aux compteurs du site qui renseigne les plantations depuis septembre 2019. Votre plantation et/ou témoignage inspirera d'autres personnes à rejoindre le mouvement.

 

Pourquoi planter des haies et des arbres ?

Aujourd’hui, la faune et la flore belge (les plantes, les animaux, les champignons…) compte 7 725 espèces indigènes. On estime que près d’un tiers d’entre elles ne sont pas en bonne santé. Elles sont rares, menacées (de quasi menacées à gravement menacées), ou éteintes en Belgique. Il n’est plus à démontrer que la biodiversité rend une multitude de services et permet de rendre notre territoire plus résilient face aux changements climatiques.

Il est possible d’améliorer notre biodiversité de plusieurs manières : en créant des réserves naturelles mais aussi en densifiant le réseau de « voies de communication vertes ».  On l’appelle aussi maillage ou réseau écologique, couloirs ou corridors écologiques, trame verte. Quel que soit le nom qu’on lui donne, c’est une véritable autoroute pour les oiseaux, mammifères, les insectes, les plantes... Les haies sont un véritable allié pour améliorer ce réseau. Elles favorisent la dissémination et la migration des espèces, ainsi que la recolonisation des milieux perturbés. Elles structurent les espaces et diversifient nos paysages. Avec les vergers, elles offrent un abri et une source d’alimentation à la faune locale, qui aidera à la pollinisation, à lutter contre les indésirables et bien plus encore…

En milieu agricole, des alignements d’arbres ou d'arbustes ont tout leur sens. Il peuvent modérer le risque d’inondation en limitant l’érosion et en stabilisant les berges des rivières. Une haie abritera les cultures et prairies du soleil, du vent ou des intempéries. Le bétail pourra se nourrir de haies fourragères et bénéficier des bienfaits des plantes sauvages qui poussent à leurs pieds. Voilà une alimentation plus naturelle et résolument locale pour les troupeaux ! Quant aux tailles de haies, elles pourront être considérées comme du bois de chauffage ou comme une nouvelle source de revenus. A l’instar des récoltes de fruits des vergers qui pourront être dégustés, transformés par l’artisanat local ou valorisés en circuits courts.

Enfin, les arbres fixent une part importante de carbone : utile quand on sait que la Wallonie entend réduire de 55 % les gaz à effet de serre d'ici 2030.

Bref, la présence de haies vives, d’arbres alignés et de vergers offre bien plus qu'un cadre de vie plus agréable. En résumé, les planter présente de nombreux avantages pour la biodiversité, l’agriculture, le bien-être animal, la régulation du climat et la stabilisation des sols. Recréer ou maintenir ce patrimoine vert est donc un geste fort. Que nous le fassions chez nous, en groupe dans le quartier, dans la commune, en ville, à la campagne…

Bonnes plantations !
 

 

Ils les ont aidés à mettre sur pied ce projet :

Le SPW Agriculture Ressources naturelles et Environnement, le collège des producteurs (SOCOPRO), Natagriwal, l’Association de promotion de l’agroforesterie en Wallonie et à Bruxelles (AWAF), la fédération des parcs naturels (FPNW), Natagora, Ecowal, Adalia, Natagriwal, CRIE Mouscron, Réseau Idee, Goodplanet, la Fédération Wallonie-Bruxelles, FEDECOM, Krinkels, l'Union des Villes et des Communes, l'Union Wallonne des Entreprises, SWDE, SPAQUE, La Défense, Infrabel...
 

 

Suivre le projet sur :

 Facebook

 Instagram
 

Actions sur le document