Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Finances & Recette / Taxes et redevances

Taxes et redevances

Il existe une distinction entre les taxes communales (ou impôts communaux) et les redevances communales.

 

La taxe communale

 

La taxe communale est le prélèvement réalisé d'autorité par la commune sur les moyens tant des personnes physiques que des personnes morales de droit public ou privé, des associations sans personnalité morale et des associations de faits ou des communautés, qui se situent sur son territoire ou y ont des intérêts, afin de l'utiliser à des services d'utilité publique. Les impôts sont toujours levés pour couvrir les dépenses générales de la commune.

De la définition susmentionnée, on peut déduire un certain nombre de caractéristiques de l'impôt communal, entre autres :

  • L'impôt est une prestation, un transfert fait à la commune et est fondamentalement un paiement obligatoire : la nature et le montant du transfert sont établis unilatéralement par l'autorité communale ; le contribuable est tenu de payer la taxe réclamée ;
  • L'impôt est fondé sur un ou des règlements-taxe arrêtés par le Conseil communal.

 

Réclamations

 

Comment introduire une réclamation contre une taxe communale ?
 

Le redevable de la présente imposition peut introduire auprès du Collège communal une réclamation faite par écrit, motivé et remise ou présentée par envoi postal (rue Reine Astrid, 13 à 4480 Engis) dans les 6 mois à compter du 3ème jour ouvrable qui suit la date d’envoi de l’avertissement-extrait de rôle.

Quant aux erreurs matérielles provenant de double emploi, erreurs de chiffres, etc., les contribuables pourront en demander le redressement au Collège communal conformément aux dispositions de l’article 376 du Code des impôts sur les revenus.

 

La redevance communale

 

La redevance est la rémunération due en contrepartie de l'exécution d'un service rendu par la commune à une entreprise ou un ménage et presté à son bénéfice, que ce service soit demandé librement ou soit imposé par une réglementation (ex. : prestations de personnel et de matériel communal, occupation du domaine public, ...).

Le recouvrement de ces redevances suit une procédure analogue à celle adoptée pour les créances fiscales : une facture ou invitation à payer est adressée au redevable, laquelle est suivie en cas de non-paiement de rappels et de poursuites via un huissier de justice par voie de contrainte.

 

 

Actions sur le document